Remettre de la vie dans la haute ville de Toulon

C’est une réalité que personne ne peut plus ignorer désormais : les villes  françaises vont mal. Entre fermeture des commerces, départ des plus riches et élus locaux fatalistes, c’est un portrait de villes à l’agonie que dresse le journaliste Olivier Razemon (lire son itw ici)  

Fort heureusement, « La désertification des centres-villes n’est pas une fatalité. Les causes sont connues, les responsabilités souvent livrées hâtivement à la vindicte. Tout le monde reconnaît que c’est un enjeu de cohésion de nos territoires autant que d’attractivité. »

Et pour vous en convaincre, la  tribune  du Président des Chambres de Commerce et d’Industrie sur le potentiel du numérique pour les centres-villes.

Et si le numérique revitalisait les centres-villes ?

PIERRE GOGUET / président de CCI France Le 10/04/2018

Si le numérique n’est pas la solution miracle, il est aujourd’hui indispensable à la revitalisation des villes moyennes. Appliquée désormais dans 222 villes, cette démarche volontariste s’appuie sur des expertises fortes aux résultats observables.

blog-bbed96b5ee2606c19b7309ceb4b47017
Toulon, boulevard de Strasbourg

Et à #Toulon?

La mobilité apaisée est exclue, les poumons verts manquent et lorsque que l’on analyse le travail des associations de commerces de #Toulon, force est de constater qu’une marge de progrès existe.  Un catalogue en ligne, 3 affichettes pour une braderie qui ressemble de plus en plus à une foire d’objets « Made in elsewhere » et quelques clowns mobilisés une fois l’an pour une déambulation devant des vitrines cédant désespérément leurs baux. La revitalisation de notre centre ville n’est pas vraiment palpable…

 

La remarque d’un professionnel  de l’influence numérique s’applique à notre ville.

Du pour éviter la désertification des centres villes! Complètement d’accord! Au lieu de râler parce que l’on ferme les centres au voiture, investissez ce temps sur le digital!

 Et des solutions existent. La politique de revitalisation urbaine peut prendre le bon chemin en associant les acteurs publics et privés. Elle donne une chance aux habitants des villes  dont le cœur ralentit, aux commerçants qui tirent leurs rideaux, aux élus locaux qui désespèrent de voir  les centres-villes se vider.

Certaines des initiatives, comme  La Boutique de demain   permettent de sensibiliser les commerçants aux impacts du numérique sur leur activité, et ensuite d’identifier les solutions numériques appropriées. Des places de marché mutualisées naissent un peu partout sur le territoire embarquant commerçants et collectivités dans une démarche proactive. Ainsi,  achatville.com offre aux commerçants l’accès à une gamme de services allant de la création d’une vitrine simple avec des outils de marketing digital, à des fonctionnalités très avancées en e-commerce en bénéficiant de l’accompagnement d’experts du web.
Ces dispositifs sont autant de bonnes pratiques à partager que d’innovations venues du terrain. Leurs résultats montrent que des solutions existent pour autant que l’on accompagne les bonnes volontés et que l’on résiste à la facilité.

Alors, pourquoi pas #Toulon?

 

Christine G.


A lire et écouter, sur France Culture
Centres-villes morts, moches périphéries, merci qui ? >>

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s