Des pistes cyclables pour nos boulevards?

Notre boulevard de Strasbourg se refait une beauté.
Toulon est la ville ensoleillée de France, et du fait de sa position entre mer et monts sans doute l’une des plus embouteillée du pays.
Deux arguments en faveur du déveoppement des déplacements doux.

D’ailleurs, le PDU (plan de déplacement 2015-2025.)  de  la métrople TPM fixe des objectifs chiffrés dans ce se sens ( voir page 12)

 

Les pistes cyclables existent, mais il reste une marge de progrès indéniquiable, notamment dans notre quartier de la haute ville.

LOI LAURE

A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement des ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains.

Article 20 de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (dite « Laure »)
du 30 décembre 1996, actuel article L. 228-2 du code de l’environnement

 

Une loi inégalement connue

Si les collectivités territoriales gestionnaires de voirie de taille importante commencent à appliquer les dispositions de la Laure, nombreuses sont celles qui l’ignorent encore. En particulier, certaines villes au sein desquelles peu de relais y compris associatifs sont en mesure de rappeler l’obligation, ont encore malheureusement tendance à ne pas prévoir dès l’amont de leurs projets de voirie les aménagements cyclables adaptés.

Or, les surcoûts d’une prise en compte ultérieure et le risque juridique que ces collectivités prennent dans le cadre de la réalisation de leurs projets, souvent sur la base de budgets particulièrement serrés, peuvent les conduire à ne pas réaliser les investissements escomptés.

Qui est concerné ?

Élus, techniciens des collectivités locales et associations d’usagers sont très directement concernés par les dispositions de l’article L. 228-2 du code de l’environnement. Outil d’intégration des déplacements à vélo pour les uns et argument de partenariat pour les autres, cet article est un moyen d’unir localement les compétences.

Pourquoi est-il important de penser aux aménagements cyclables?

Au-delà du simple respect de leurs obligations légales, les collectivités en charge de l’aménagement de la voirie ont tout intérêt à mettre en place les dispositions de cet article afin de favoriser la sécurité des circulations, la mise en place progressive de réseaux cyclables urbains, le développement de l’usage des modes doux…
Penser dès l’amont des projets aux aménagements cyclables, c’est une nouvelle manière de penser la ville et le partage de la voirie.

Quels sont les risques à ne pas aménager?

Instabilité juridique du projet : comme toutes les obligations qui incombent aux collectivités territoriales, le non respect des dispositions prévues par
l’article L. 228-2 du code de l’environnement peut aboutir à l’annulation des délibérations approuvant le projet soit par la voie d’un déféré préfectoral soit
à la demande d’un administré ou d’une association d’usagers cyclistes qui en ferait la demande.

C’est le cas aujourd’hui à Toulon où de nouveaux travaux incompatibles avec le plan de déplacements urbains « trottoirs élargis et un positionnement des 2 voies jumelées de passage du transport en commun en site propre au Nord du boulevard de Strasbourg. « Ce programme de travaux ignore également l’engagement du PDU de réserver des emplacements de voirie pour les livraisons.
Article La Marseillaise du 24 mai 2018 en ligne

Var Matin 22 mai 2018

Plusieurs cas récents ont été jugés en ce sens.
Ces annulations peuvent d’ailleurs parfois remettre en cause très directement la faisabilité budgétaire de l’opération si des études complémentaires, voire des aménagements non prévus au moment de la réalisation, devaient être nécessaires pour une mise en conformité avec la loi.
Le non respect de cette obligation légale, même après la réalisation du projet, pourrait déclencher, en cas d’accident impliquant un cycliste après la réalisation de l’aménagement contesté, le mécanisme de la responsabilité pénale personnelle du maire prévu à l’article L 2123-34 du code général des collectivités territoriales.

Plus d’informations

dyqwtenw0ai1zzk.jpg

Le « Baromètre des villes cyclables » de la FUB (détails à lire ici), qui s’appuie sur 113000 réponses dont 7600 à Paris, classe la capitale à un niveau médiocre, 3,16 sur 6, contre 4,1 pour Strasbourg ou 3,91 pour Grenoble. Les cyclistes parisiens se plaignent particulièrement de l’impunité de ces conducteurs motorisés qui roulent vite, les mettent en danger et stationnent sur les aménagements cyclables.

Pistes cyclables toulonnaises

Toulon à vélo

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s